Metallica inc. et Internet

Metallica inc. et Internet

La vague Metallica déferlera cette fin de semaine à Montréal (2 spectacles en 2 soirs, samedi et dimanche), et à Québec dans quelques semaines (31 octobre et 1er novembre prochain). Ce groupe très populaire, particulièrement au Québec, utilise bien Internet pour être constamment connecté à sa
« tribu » et ainsi générer davantage de revenus. Metallica, comme bien d’autres groupes, a trois principales sources de revenus: 1) la vente de billets de spectacle ; 2) la vente d’albums et de DVD ; 3) la vente d’articles dérivés (T-shirts, casquettes,
« Guitar Hero Metallica », etc.).

Il est néssaire de préciser que je suis un fan inconditionnel du groupe, et depuis bien longtemps. J’avais 16 ans lorsque j’ai pu voir pour la première fois Metallica en spectacle. C’était le 10 avril 1989, au Colisée de Québec, dans le cadre de la tournée « Justice ». Je me souviens encore de l’ambiance carrément démente lors de l’ouverture du spectacle, avec « Blackened » (une de mes favorites, d’ailleurs!)… Ça
« slammait » vraiment fort devant la scène (à l’époque, les parterres étaient une arène de sport extrême!). Le prix de mon billet dans les loges à ce moment: 19,75$ + 1$ de frais = 20,75$, taxes incluses (!). Un billet équivalent pour assister à l’un des spectacles de cette fin de semaine est 100$ (99,50$, pour être précis). En 20 ans, le prix aura en effet quintuplé.

Donc, comme je le mentionnais un peu plus haut, Metallica utilise aujourd’hui beaucoup Internet pour être constamment connecté à sa « tribu ». Il est intéressant de rappeler que le groupe mena une croisade contre Napster et les MP3 au début des années 2000, afin de s’opposer à la distribution illégale de leur musique sur Internet. Évidemment, Metallica est une entreprise à but lucratif ; Internet devient donc intéressant lorsqu’il permet de générer des revenus.

Étant donné la grande notoriété du groupe et ses nombreux et loyaux fans, la stratégie interactive de « Metallica inc. » n’a pas vraiment à inclure de publicité graphique ni de SEM, mais plutôt à focaliser sur l’utilisation des réseaux sociaux, son site Internet et son infolettre.

On peut aujourd’hui affirmer que le groupe a une présence Internet assez complète, notamment :

  1. Facebook : La page Metallica sur Facebook compte 2 311 254 adeptes au moment d’écrire ses lignes. Outre les plus récentes infos et photos sur le groupe, Metallica utilise les « Énévements Facebook » de façon intelligente pour créer de l’engouement avant les spectacles de leurs tournées. Ainsi, il est possible de trouver une page spécifique pour chacun des spectacles à venir, d’y indiquer si on sera présent ou pas, et d’écrire un commentaire. À titre d’exemple, visitez la page spécifique dédiée au spectacle de samedi au Centre Bell (plus de 800 personnes ont interagi sur cette seule page).
  2. YouTube : La « Metallica TV » sur YouTube, qui compte environ 95 000 abonnés, présente une foule de contenus vidéos tels des vidéos clips et des entrevues avec les membres du groupe.
  3. Twitter : Le compte Metallica sur Twitter compte 36 100 « Followers » au moment d’écrire ces lignes. Ce compte sert à diffuser les dernières actualités concernant le groupe.
  4. MySpace : L’espace Metallica sur MySpace permet d’écouter des extraits musicaux, présente le calendrier des prochains spectacles, la discographie du groupe, inclut un blogue intégré à MySpace et promouvoie le Metallica Club (fan club). À noter que cet espace a été consulté 32 028 588 fois
  5. Site Metallica.com : Le site présente les dernières nouvelles, donne accès au calendrier des spectacles, invite les fans à se joindre au Metallica Club (fan club) et à acheter des produits dérivés Metallica dans la boutique en ligne.
  6. Infolettre Metallica.com : L’inscription à l’infolettre est gratuite et permet d’avoir accès à certaines primeurs et promotions spéciales. À titre d’exemple, j’ai pu acheter dernièrement un T-shirt de la tournée Death Magnetic pour seulement 9,99$US (livraison gratuite), promotion spéciale annoncée dans leur infolettre.
  7. Metallica Club (Fan Club) : L’adhésion au Metallica Club est payante mais offre des cadeaux exclusifs et, surtout, donne accès à une pré-vente lors des spectacles à venir.
  8. Store.Metallica.com : La boutique en ligne offre des T-shirts, casquettes, albums pour collectionneurs (ex.: vinyle), etc.

La stratégie Internet de Metallica permet aux fans d’interagir en continu avec le groupe, et ainsi renforcer la relation avec ceux-ci. Chapeau.
Alors, on se voit en fin de semaine au Centre Bell ?