Croissance des investissements en publicité comportementale

Croissance des investissements en publicité comportementale

Selon eMarketer, les investissements en publicité interactive utilisant le ciblage comportemental devraient croître de façon soutenue dans les prochaines années. Ainsi, alors que ces investissements ont représenté 775 millions de $US aux États-Unis en 2008, ils devraient augmenter et atteindre 2,6 milliards de $US dans ce marché en 2014.

Nul doute que l’avenir du ciblage comportemental est prometteur, du moins si la réglementation encadrant sa pratique n’est pas trop contraignante. Il y a toujours présentement un débat aux États-Unis sur ce type de ciblage et sa compatibilité avec le respect de la vie privée. Mis à part ce risque que cette forme de publicité soit réglementée, la publicité comportementale a un avenir prometteur car elle améliore la pertinence des publicités puisqu’elle permet de rejoindre des individus ayant démontrés, par leurs comportements sur la toile, un intérêt envers un type de contenus, de produits et/ou de services.

La semaine dernière, plusieurs acteurs de l’industrie américaine se sont regroupés pour proposer d’identifier les publicités diffusées avec ciblage comportemental par une icône, afin de s’auto-réglementer et ainsi, éviter que la FTC (Federal Trade Commission) n’impose elle-même sa propre réglementation. Personnellement, je trouve que l’ajout de cette icône n’est pas nécessaire, surtout si les entreprises diffusant de la publicité comportementale permettent aux individus de consulter et de modifier leur propre profil, tout comme le fait Google à partir de cette page accessible à tout le monde. Cet autre site permet même de se soustraire au ciblage comportemental effectué par plusieurs des plus importants réseaux publicitaires. Mais surtout, je ne vois pas vraiment pourquoi on voudrait désactiver un mécanisme qui rend la publicité qui nous est proposée plus pertinente, adaptée à nos intérêts. Je serais bien d’accord pour que les pubs de rouge à lèvres qui me sont présentées soient remplacées par celles de BMW…

Chose certaine, c’est que les réseaux publicitaires ne se dotant pas d’un système efficace de ciblage comportemental font aujourd’hui une grave erreur stratégique. Cette forme de publicité est l’un des meilleurs atouts d’un réseau publicitaire, puisque ça lui permet d’augmenter la pertinence, l’efficacité et la valeur des campagnes publicitaires achetées chez lui. D’autant plus qu’un éditeur à lui seul n’a habituellement pas une portée assez importante pour pouvoir proposer de la publicité comportementale efficace.