Tout un changement que celui-ci: John Sclapari quitte 247 Real Media après avoir occupé le poste de directeur des ventes nationales pendant plus de 10 ans au sein de cette entreprise. Celui qui dirigeait le bureau montréalais de 247 Real Media affirme maintenant vouloir prendre du temps pour réfléchir aux différentes opportunités qui s’offrent à lui.

Par ailleurs, plusieurs rumeurs récentes laissent entendre que 247 Real Media centralise de plus en plus le contrôle de ses activités à partir de son bureau de New York, allant même jusqu’à contacter plusieurs éditeurs de sites canadiens et québécois directement à partir de ce bureau pour offrir leurs services de représentation publicitaire. Il semblerait que cette entreprise soit plus que jamais intéressée à représenter les sites canadiens et québécois sur une base non-exclusive, comme c’est habituellement la façon de procéder dans le marché américain. Les bureaux de Toronto et de Montréal se concentrent donc dorénavant uniquement sur la vente de publicité interactive, c’est-à-dire qu’ils ne semblent plus être en charge de la signature d’ententes de représentation publicitaire.

Est-ce que ça revient à dire que les maisons de représentation publicitaires s’éloignent du modèle de mandat exclusif et pro-actif qui a été jusqu’ici préconisé au Québec ? Est-ce que celles-ci seront de plus en plus vouées au volume et aux mathématiques ? À suivre.

Parmi les autres changements récents dans les forces de vente en publicité interactive, citons ceux-ci :

  • Jean-Philippe Doucet (ex-Astral iMédia) devient directeur de comptes nationaux chez Transcontinental.
  • Jean Rodrigue (ex-TQS) devient directeur du développement des affaires chez VideoEgg.